mardi 30 décembre 2014

Au fil du web (flâneries de décembre 2014)

revue de presse
Au fil du web
Pour finir en beauté le mois de décembre et cette année 2014, voici la revue de presse, une nouveauté en passe de devenir une habitude et un rendez-vous incontournable de ce site !

Au menu, les valeurs du travail, les MOOC, l'image de soi et bien d'autres sujets... J'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à les découvrir.

Travail


https://www.youtube.com/watch?v=DMGq4i_ibCA&list=UUhQD7AV361E1YX3A5LUgGBQ&spfreload=10 : que nous dit la sociologie sur le travail selon Danièle LINHART, sociologue, directrice de recherche au CNRS et enseignante à Paris X Nanterre, spécialiste de la modernisation du travail et de l'emploi. 

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2014/11/29/les-reseaux-nous-aident-ils-a-gerer-les-transformations-du-travail/ : un post un peu long mais passionnant sur ce que nous attendons du travail aujourd'hui et notre plus ou moins grande capacité à être entrepreneurs de nos vies.

http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/robotisation-et-chomage-de-masse-a-quoi-ressemblera-la-societe-de-demain_769165.html : faut-il s'inquiéter d'un chômage dû aux progrès technologiques ? Ou réfléchir déjà à quoi ressemblera notre société dans un futur pas si lointain ? 
 

Formation


http://www.zdnet.fr/actualites/mooc-le-remede-a-l-obsolescence-programmee-des-savoirs-39808417.htm où il est encore (et toujours) question des MOOC et de la valeur de leurs certifications.

Compétences


http://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2014/11/5228-osez-enfin-parler-de-vos-succes-et-de-vos-qualites/ par Michel LEJOYEUX, professeur de psychiatrie et d’addictologie qui travaille sur les comportements en intégrant effets du cerveau, croyances et motivation : parce qu'un peu de psychologie positive et de redynamisation de l'estime de soi, ça fait toujours du bien !

Mobilité


http://www.ifocop.fr/15-bonnes-idees-pour-reussir-sa-reconversion-professionnelle-en-2015/ : au delà de l'aspect "promotionnel" de l'IFOCOP, une mine de questions à se poser et de sites à consulter avant toute (ré)orientation.

http://www.lexpress.fr/emploi/salons/salon-du-travail-et-de-la-mobilite-professionnelle_1630695.html : pour inscrire dès à présent dans votre agenda le Salon du travail et de la mobilité professionnelle qui se tiendra les 23 et 24 janvier 2015 à la Grande Halle de la Villette à Paris.

Les secteurs qui recrutent


http://www.manpowergroup.fr/qualifications-competences-metiers/ : tous les chiffres et les grandes tendances de l'emploi par le "Guide des secteurs qui recrutent" du Centre d’Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ).

mardi 23 décembre 2014

Savoir évaluer et valider un projet professionnel


évaluer valider projet professionnel
Un réseau
au service du projet professionnel
Comme tous les professionnels du coaching et de l'insertion, je suis régulièrement conduite à me demander : " Le projet professionnel qu'on me présente est-il réalisable ? Qu'est ce qui fait que je vais le valider ? Pourquoi le refuser car, après tout, chacun a droit d'essayer ses rêves ? ". Pas toujours simple de répondre à ces questions... Toutefois, il existe des techniques pour étudier ledit projet tant du point de vue de la personne de celle du marché du travail car c’est l’adéquation entre les deux qui permet d'évaluer le projet.

Pour mieux réfléchir à ce type d'interrogation, j'ai rejoint récemment l’association "Réseau des Professionnels de l’Insertion et de l’Emploi" (RPIE). Créée à travers le blog ReseauCip par des personnes partageant des valeurs communes, RPIE rassemble des acteurs de l’insertion socioprofessionnelle et de l’emploi, du monde associatif et de l’accompagnement en général en vue de favoriser les échanges et la réflexion. 

J'en apprécie le côté concret qui consiste à ouvrir un espace de débats dynamiques sur les pratiques et les difficultés rencontrées par les professionnels, mutualiser les savoir-faire et les outils, décloisonner les approches et innover dans les méthodes d’accompagnement.

En 2015, RPIE propose des ateliers destinés aux professionnels de l’emploi et animés de manière bénévole par d'autres professionnels. Ils privilégient les apports théoriques et les échanges de pratiques basés sur les expériences du formateur mais aussi sur celles des participants.

Quelques exemples de thématiques retenues :
  • Comment mettre en place et animer un atelier collectif
  • Le passeport Orientation formation de Pôle Emploi
  • Mieux utiliser le site Pôle Emploi
  • Le profil RIASEC ou Inventaire Personnel de Holland
  • L'autoformation,...
Pour toutes les informations, rendez-vous sur le site de RPIE !

En ce qui me concerne, j'animerai le premier atelier consacré à la « Démarche d'évaluation et de validation du Projet professionnel » (complet : une liste d'attente est ouverte pour une date ultérieure). Au programme : des apports théoriques, des outils pratiques d'aide à la décision, un plan d'action, des études de cas. L'atelier est ouvert à tous les membres de RPIE (adhésion à l’association : 15 € auxquels il faut ajouter 10 € de frais de participation à l'atelier).

J'ai accepté ce nouveau challenge avec d'autant plus de plaisir que je suis persuadée que de l'échange vient la progression. Et si je pense pouvoir apporter ma vision de l'insertion professionnelle, j'attends beaucoup aussi de la vision des autres !

" L'optimisme est de volonté " : 30 citations pour être de bonne humeur

Il y a quelques temps, j'ai trouvé sur Viadeo des citations sur l'optimisme. Je me suis amusée à les collecter et à en faire un diaporama à lire et à relire sans modération.

De temps en temps, une pensée dynamique et positive, cela fait du bien et cela remotive. Cela vous met de bonne humeur !

Parce que comme dit Alain, un de mes philosophes préférés, "le pessimisme est d'humeur, l'optimisme est de volonté ". Parce qu'être optimiste, c'est aussi avoir un minimum de confiance en soi. Parce qu'enfin, l'optimisme est le moteur de nombreux savoir-être, de nombreuses " soft skills " à commencer par la résilience ou l'empathie.


mercredi 17 décembre 2014

Votre marché du travail en deux clics !

Votre projet professionnel suppose connaissance de soi et connaissance du marché du travail. 

Ce dernier s'explore grâce à l'enquête métier, les sites dédiés ou encore les offres d'emploi, de plus en plus nombreuses et éparpillées sur de nombreux moteurs de recherche. Difficile donc souvent d'avoir une vue d'ensemble du secteur ou du métier qui vous concerne, que ce soit celui dans lequel vous évoluez ou celui dans lequel vous souhaitez vous reconvertir...

Pour vous aider, Pôle Emploi vient de mettre en ligne un tout nouveau service  : "Informations marché du travail" (IMT), en accès libre et gratuit, à la disposition de tous, que vous soyez demandeurs d'emploi ou non.

marché du travail pe
IMT, le nouveau service en ligne de Pôle Emploi

jeudi 4 décembre 2014

Les 8 "soft skills" les plus recherchées par les entreprises


soft skills recherchées
Vos "soft skills"
à développer d'urgence
Plus de 70 % des employeurs estiment que les compétences "douces" ou "soft skills" (compétences associées à votre personnalité comme l'assertivité, la congruence, l'empathie, la résilience ou la sérendipité) sont aussi importantes que vos compétences "dures" (celles que vous avez apprises pour produire un travail spécifique, mesurable tel que la gestion comptable ou la maitrise de Word).

Mettez donc en valeur vos compétences douces : elles montrent aux employeurs comment vous pouvez vous adapter rapidement, résoudre des problèmes, aller au bout de vos engagements ou mener une équipe par exemple. 

Des compétences très recherchées...


Selon une étude menée récemment par des chercheurs néerlandais, voici les compétences les plus recherchées par les entreprises aujourd’hui :
  • la communication (capacité à s’exprimer, compréhension orale et écrite, expression écrite);
  • l'aptitude à travailler en équipe;
  • la capacité à prendre des décisions et à résoudre les problèmes en utilisant la logique et le raisonnement ;
  • le sens de l'organisation (planifier, gérer des priorités multiples);
  • les compétences liées aux nouvelles technologies de l'information et des communications (TIC);
  • la pensée critique;
  • les habiletés sociales et culturelles (citoyenneté, écoute active, éthique,  attitude positive);
  • la créativité.
Demandées aussi bien que plus rarement la capacité à apprendre, l’autonomie, la flexibilité, l'adaptabilité, la fiabilité, la résistance au travail sous pression...

Nous retrouvons ici les exigences d’une société qui valorise la communication et l’échange d’informations via les nouvelles technologies, mais, en même temps, une posture proactive, critique et créative dans la vie professionnelle. 

...Mais difficiles à démontrer !

 

Attention : les "soft skills" sont difficiles à évaluer et, ipso facto, à prouver. Il ne vous suffit pas d'affirmer que vous avez l'esprit d'équipe : vous devez le démontrer !

Fournissez des exemples concrets, si possible chiffres à l'appui, tirés de vos expériences réussies. Expliquez comment vous avez fédéré votre ancienne équipe pour augmenter la productivité de l'entreprise. Ou encore comment vous avez su faire preuve d'initiative pour faire avancer un projet. En procédant ainsi, vous permettez à votre interlocuteur de visualiser des qualités  impalpables par essence.

Alors, vous, quelles sont vos "soft skills" ?

vendredi 28 novembre 2014

"Nouvelle vie professionnelle", première édition




Hier soir, j'ai bravé le froid et la nuit pour découvrir la première édition du salon "Nouvelle vie professionnelle", destiné à toutes celles et ceux qui doivent ou ont envie de bouger, de changer de métier, de statut ou tout simplement d’horizon. Vu le sujet de mon blog, je pouvais difficilement passer à côté.

Placée sous le double patronage du Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et du Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, cette manifestation organisée par le groupe de presse AEF comportait trois volets :

  • Un colloque réunissant l'ensemble des acteurs concernés par la mise en œuvre de la loi sur la formation professionnelle et l’emploi sur le thème : "Former, un enjeu stratégique : Une réforme de plus ? Une réforme de fond ?".
  • Un salon grand public à Paris sur toutes les problématiques liées à la transition professionnelle : faire le point, s'informer, se former, se financer, créer son entreprise, changer d’horizon... Etaient présents Pôle emploi, l’APEC, des universités et organismes de formation publics et privés, des OPCA, financeurs de la formation professionnelle, des cabinets conseil RH et intérim, des structures d'aide à la création d'entreprise, des sociétés de portage,...
  • Une journée "Portes ouvertes" dans 150 villes françaises animée par des réseaux partenaires (centres AFPA, services de formation continue des universités, OPCA/OPACIF, l’ensemble des FONGECIF...).

Cette opération avait pour ambition de répondre aux questions légitimes que se posent un certain nombre d'entre nous, cadres ou non, salariés ou demandeurs d'emploi, jeunes ou seniors : " Quelles sont mes compétences ? Comment valider mon expérience ? Qui peut me conseiller ? Vers quels secteurs m'orienter ? Comment m'informer ? Où trouver les formations ? Et si je devenais indépendant ? Le système du portage peut-il être "ma" solution ? Et si je créais mon entreprise ? Comment trouver les financements ? ".

Parmi les exposants, des experts de
la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) informaient tout particulièrement les visiteurs sur les opportunités offertes par la réforme de la formation professionnelle, ainsi que sur tous les outils au service de la sécurisation des parcours professionnels comme le compte personnel de formation (CPF).

Parallèlement, des séances de coaching gratuites et des ateliers sur des thèmes aussi divers que la création d'entreprise, la VAE ou le conseil en évolution professionnel (CEP) se sont déroulés tout au long de la journée. 

J'ai regretté pour ma part le petit nombre d'exposants (moins d'une cinquantaine) mais tout le service public de l'orientation était présent et j'ai pu glaner pas mal d'informations sur les nouveaux dispositifs qui seront mis en oeuvre à partir de janvier 2015. Nul doute que la prochaine cuvée de ce salon sera plus étoffée...

J'aurais aimé assister aussi à une journée "Portes ouvertes" ce qui n'était évidemment pas possible. Si certains d'entre vous en ont eu l'occasion, merci de partager leurs impressions sur ce blog.




lundi 24 novembre 2014

Au fil du web (flâneries de novembre 2014)


revue de presse
Au fil du web
Nouvelle année, nouveaux articles. J'ai décidé de lancer une revue de presse mensuelle.

J'ai beaucoup hésité car je dois dire que je déteste les posts sans âme. J'entends par là ceux où l'auteur met trois lignes plus ou moins de son crû avant un lien vers l'article véritable, souvent excellent d'ailleurs mais qui n'est pas de son fait. 

Je me sens toujours un peu déçue... J'ai l'impression d'une tromperie sur la marchandise, d'une illégitimité. Mais c'est peut-être moi qui me complique la vie !

En même temps, je suis en veille active et permanente. Je trouve dommage de ne pas partager avec les autres certaines pépites que je rencontre au hasard de mes lectures. Je les publie sur Viadeo chaque fois que je peux mais il n'y a pas toujours de bouton pour cela.

Je me suis donc décidée à lancer cette revue de presse avec mes coups de coeur du mois où je vous invite à flâner ensemble sur le web, sans réelle stratégie, au gré du flux informatique et de mes envies.

FORMATION

LA PLACE DES ROBOTS



COMPETENCES



ORIENTATION PROFESSIONNELLE

SENIORS


Vous pouvez aussi me suivre sur Scoop it.

mercredi 19 novembre 2014

Comment je suis devenue une "blog addict"

Et oui, ce blog a maintenant un an. Déjà un an...

Quand je me suis lancée en novembre 2013, je n'imaginais absolument pas ce qu'écrire un blog impliquait. Heureusement d'ailleurs, car si je l'avais su, je n'aurai sans doute jamais tenté l'aventure !

Je me souviens que j'étais surtout angoissée à l'idée de n'avoir rapidement plus rien à dire. J'avais quelques articles sous le coude mais sans plus. Je craignais donc la page blanche. Or 12 mois plus tard, je suis pratiquement une "blog addict". Les sujets se présentent tout seuls au fur et à mesure de mes lectures, de mes incursions sur les réseaux sociaux, de ma propre actualité professionnelle. J'ai d'ailleurs ainsi développé des savoirs que j'utilise aujourd'hui dans mon travail pour des présentations ou pour une veille documentaire.

N'y connaissant pas grand chose en informatique, je n'avais pas réalisé, par contre, les difficultés informatiques que j'allais rencontrer. Mais je me suis accrochée et, petit à petit, j'ai donc aussi acquis des connaissances techniques. La dernière en date consiste à fabriquer une infographie grâce à Powerpoint.

Quoi de mieux pour vous présenter un panorama de ce blog un an après...


blog addict

jeudi 13 novembre 2014

Perfectionnez votre anglais avec les conférences TED

Besoin d'améliorer votre anglais (ou toute autre langue étrangère) ? Essayez les conférences TED (Technology, Entertainment and Design). Il s'agit d'une série de conférences, gratuites et téléchargeables, organisées par la "Sapling Foundation", organisation à but non lucratif créée pour faire connaître des « idées qui valent la peine d'être diffusées ».  

Les exposés couvrent un large éventail de domaines :  science, arts, politique, environnement, développement personnel, architecture, musique, etc. Les intervenants - certains d'ailleurs prestigieux comme le physicien Stephen HAWKING - viennent aussi de tous les horizons. Personnellement, j'ai bien aimé, par exemple, l'intervention du journaliste et conseil en carrière Dan PINK sur la motivation intrinsèque, un sujet que j'ai abordé il y a peu.

Les conférences sont surtout en anglais mais beaucoup sont sous-titrées et on trouve aussi bien d'autres langues. 

Les esprits chagrins reprocheront à ces manifestations leur enthousiasme un peu forcé, un positivisme souvent exagéré. Sans doute... Toujours est-il que ce ton particulier apporte une note pleine d'énergie et de dynamisme qui fait du bien. 

Et vous faites d'une pierre deux coups : vous pratiquez une langue étrangère et vous améliorez votre culture générale par la  même occasion.

Pour finir, voici une autre conférence que j'aime beaucoup, celle de Sheena IYENGAR, sur les raisons qui président à nos choix. Et vous, quelle est votre conférence préférée ?



samedi 8 novembre 2014

Urgent ? Important ? Comment s'organiser ?


Il y a peu, j'ai reçu une jeune femme particulièrement perdue parce que ne sachant pas comment s'organiser. Elle avait déterminé quatre actions à mener pour mettre en oeuvre son projet professionnel mais ne savait pas par où commencer. 

Vous avez dû certainement être confronté à cette situation vous aussi un jour ou l'autre, y compris dans le cadre de votre travail ou dans votre vie courante. 

Dans ce cas, vous pouvez utiliser la matrice d'Eisenhower, par exemple. Pour ma part, je préfère la méthode suivante. Simple et efficace, elle a aussi l'avantage d'être plus précise.

lundi 27 octobre 2014

Prochain emploi : cherchez les ressemblances, pas les différences

Savoir repérer les ressemblances !
 
Dans un précédent post, je vous faisais part d'une difficulté à laquelle je me heurte souvent : l'incapacité de beaucoup d'entre nous à nous projeter dans une nouvelle situation professionnelle.

Bien évidemment, cette impossibilité peut être liée au fait que nous n'avons pas réalisé le deuil de notre dernier emploi. Pour en savoir plus sur le sujet, voyez l'article que j'y ai déjà consacré !

Mais, après avoir rencontré plusieurs dizaines de personnes dans ce cas, j'en viens à penser que la projection dans l'avenir professionnel repose sur deux mécanismes essentiels. 


mardi 21 octobre 2014

Tous employables, tous responsables ?

Toujours trouver le bon emploi
Le think tank* " L'institut de l'Entreprise " vient de publier une étude intitulée, avec un brin de provocation : " L’emploi à vie est mort, vive l’employabilité ! ". La question est de savoir comment améliorer notre employabilité, c’est-à-dire comment faire évoluer nos compétences en fonction de l’évolution des métiers et rester en adéquation avec les besoins du marché du travail. Dans un contexte d’innovations continues, nous devons nous attendre à un bouleversement de la structure et de la nature de notre emploi dans les prochaines années sans que personne ne sache bien ce seront les emplois de demain.

mercredi 15 octobre 2014

Faites le deuil de votre ancien emploi

En finir avec le passé
pour aller de l'avant
Je viens de terminer une session de mon atelier sur le transfert des compétences. Après quelques six ans de pratique dans ce domaine, je me heurte toujours à deux grands obstacles, à savoir la difficulté que les gens rencontrent pour faire le deuil de l'emploi perdu et leur incapacité à se projeter dans une nouvelle situation professionnelle. Ce sont d'ailleurs deux choses bien différentes même si, souvent, l'un ne va pas sans l'autre.

Parlons du deuil, le reste fera l'objet d'un prochain post. Dans la perte d'emploi comme dans celle d'un être cher, nous ressentons une douleur provoquée par la rupture d’un attachement. Nous devons alors apprendre à renoncer à notre profession antérieure, à admettre la perte de notre emploi, bref à faire notre deuil. Pour moi (mais tout le monde ne partage pas cet avis), ce processus est indispensable si nous souhaitons rebondir et poursuivre sereinement notre route.

samedi 4 octobre 2014

Un projet professionnel se construit dès l'université


Le projet professionnel étudiant
Vous commencez des études universitaires, vous êtes en licence. Vous n'avez ni expérience ni compétences (du moins, vous le croyez). Peut-être juste un ou deux jobs d'été à votre actif (vendanges, animation de colos, vente, service en restauration...). Et pourtant, "on" (votre entourage, votre école) vous demande de définir un projet professionnel.

Comment faire ? Est-ce que cela va vous être vraiment utile ou pas ? N'est-ce pas trop tôt ?

vendredi 26 septembre 2014

5 bonnes raisons de ne pas se former

Se former ou ne pas de former ?
Outre mon atelier sur le transfert de compétences, j'anime en ce moment un atelier " Décider de se former ? " (tout est dans le point d'interrogation !). Il s'agit d'une réflexion sur le projet professionnel, sur la nécessité de se former... ou non.

Si vous pensez vous engager dans un parcours de formation, que vous soyez salarié(e) ou demandeur(e) d'emploi, je vous invite vous aussi à peser le pour et le contre qu'il y aurait à vous former... mais surtout à ne pas vous former. 

Vous avez bien lu : il peut y avoir des avantages à ne pas se former ! Certes, nous avons tendance à en voir plutôt les aspects négatifs comme la mauvaise adaptation au marché du travail, les difficultés d'évolution, etc. Et pourtant, si lister les atouts d'une telle situation paraît plus difficile, l'exercice s'avère tout aussi instructif.

Voici donc 5 bonnes raisons (mais vous pouvez en trouver d'autres !) de renoncer à une formation ou de la différer.

mardi 23 septembre 2014

Comment vous motiver

Pour moi, la motivation est la clé. C'est elle qui nous fait nous lever le matin, nous donne envie de changer, nous incite à entreprendre un nouveau projet et aller au bout. Autant dire que savoir se motiver est une compétence indispensable, peut-être la première de toutes !

Pourtant, ce n'est pas toujours simple de trouver les ressorts en soi, surtout au plan professionnel. La répétition des tâches, les exigences de l'environnement économique, une certaine inertie ambiante, la lenteur des décisions peuvent nous conduire à baisser les bras. Pas plus tard que la semaine dernière, je discutais avec une amie qui me faisait part de sa lassitude face à une hiérarchie surtout obsédée par les statistiques et des collègues sympathiques certes, mais avec des préoccupations à mille lieues des siennes. 

C'est un phénomène courant : cela m'est arrivé et à vous aussi certainement. D'où l'utilité de bien comprendre les mécanismes de la motivation pour mieux vous dynamiser et garder le moral pour avancer. 

Voici quelques notions indispensables à connaître. Bonne lecture et bonne motivation !


mardi 16 septembre 2014

Apprenons à apprendre

Par ces temps d'auto-formation, d'orientation tout au long de la vie, de développement des compétences, nous sommes obligés de continuer à apprendre encore et encore. D'où la nécessité d'apprendre intelligemment. Nous ne mémorisons pas de la même façons les enseignements selon que nous les entendons ou que nous les voyons par exemple.

Voici donc une infographie tirée des principes énoncés par le psychologue américain William GLASSER qui vous montre comment mieux retenir les informations qui vous parviennent de tous les côtés. Vous constatez que vous devez multiplier les moyens d'apprentissage pour mieux retenir. 

Ainsi, ne vous contentez pas de lire ou d'écouter mais testez, pratiquez vous-même ce qu'on vous a montré. Mieux encore : expliquez-le à votre tour à un collègue ou un ami... Apprendre aux autres reste le meilleur moyen d'apprendre tout court !